RESCAPÉ DE LA COVID

                Bonjour à vous,

 

   Cela fait longtemps que je ne vous ai pas écrit. J’ai bien commencé à le faire mais à chaque fois que je prenais la plume, je n’arrivais pas, comme je vous l’avais promis, à accoucher de lettres « objectives, rassurantes et optimistes ».

 

   J’avoue que la folie ambiante a temporairement refroidi mon optimisme ces derniers mois. Je me suis donc occupé de moi :

   - j’ai accentué la méditation pour rester centré et accepter (sans l’approuver) l’inacceptable. J’arrive ainsi à conserver une bonne qualité de vie au milieu de la tempête.

   - j’ai entrepris un gros chantier dans ma maison pour me faire plaisir. Depuis fin août ce chantier mobilise chaque jour 2 à 6 ouvriers que je dois surveiller, coordonner et approvisionner en partie.

 

    Mon moral va mieux et mon optimisme est revenu. Il y a un an je pensais que le simple bon sens suffirait pour revenir à la raison en peu de temps, c’était sans compter avec la puissance de la propagande et la détermination de ceux qui nous veulent du mal en nous disant le contraire.

 

   Je sais maintenant que le combat pour la vérité et la liberté ne durera pas quelques mois mais bien quelques années. Nous sommes encore loin d’avoir touché le fond mais cela ne me fait plus peur. Plus les mesures se font liberticides plus elles renforcent ma détermination à œuvrer pour un monde plus beau et plus humain.

 

   Je vous ai écrit aujourd’hui car j’ai enfin une bonne nouvelle à vous annoncer :

                             je suis un rescapé de la COVID.

   Comme vous le savez j’ai fait le choix de ne pas me vacciner. Je sais que ce choix est qualifié par certains d’imprudent et égoïste. À vous de juger :

   Imprudent ?: je me suis fortement documenté sur les traitements préventifs et curatifs (j’aime cela) et j’avais de bonnes raisons de penser que je pourrais venir à bout de cette maladie si elle survenait malgré mes 75 ans aujourd’hui bien sonnés.

Et surtout, je me suis protégé à 100 % des effets indésirables de ces vaccins dont on ne parle pas dans la presse et qui sont vraiment hors norme (2 586 552 effets indésirables déclarés dans le monde au 20/11/2021 et dans mon entourage: 5 effets indésirables graves (non déclarés) dont 3 morts).

   Égoïste ?: Oui, j’ai entendu ce mot ! Se vacciner pour protéger les autres ! à part les médecins de plateau et les pubs qui nous serinaient cette assertion, rares étaient ceux, dans le monde scientifique, qui pensaient que la vaccination pourrait stopper la contamination avec un virus aussi mutant que le celui de la COVID. L’évolution actuelle de l’épidémie nous le démontre de façon éclatante : la vaccination ne protège pas de la contamination, en étant vacciné on peut être contaminé et contaminer son voisin.

 

            Qu’avons-nous fait pour nous protéger de la maladie ?

 

Avant la maladie, Ninou (ma compagne) et moi avions fait de la prévention. En ce qui me concerne :

   - Alimentation plutôt végétarienne, jeûne intermittent (je ne prends plus de petit déjeuner)

  - Yoga (3 fois/semaine) , Méditation ( toutes les nuits à 4h quand mon esprit est trop agité)

   - Marche dans la campagne seul ou avec des amis au moins une fois par semaine

   - Je termine ma douche matinale à l’eau froide (je compte jusqu’à 70 !), cela me met d’excellente humeur et stimule mon immunité.

   - Vitamine D3 ( nous faisons des analyses tous les 3 mois et maintenons notre taux entre 40 et 60 ng/ml), vitamine K2, Zinc, sélénium, magnésium

   - J’ai approvisionné dans mon placard un oxymètre et Azythromicine/ivermectine qu’un ami médecin a bien voulu me prescrire.

 

                et puis…

   Mardi dernier (30/11), Ninou est revenue de St Gaudens avec un gros rhume que j’ai attrapé dans la nuit de mercredi à jeudi. Au réveil, j’avais la tête comme un « rôti de veau ». Devant animer un stage de Yoga le week-end suivant, j’ai voulu vérifier que le virus n’était pas là. Le médecin nous a prescrit des tests PCR et, surprise, le test était positif pour moi, négatif pour Ninou.

 

   Mon humeur ? Inquiet (faut pas se tromper) et content (j’allais pouvoir tester les traitements que je connaissais et que j’avais approvisionné).

 

   J’ai choisi le protocole du docteur Foucard ; Vitamines D, K2, C liposomée, Zinc, Sélénium, Quercétine, N-Acétyl-Cystéine en quantité suffisante (Je tiens les dosages à disposition de ceux que cela intéresse) + Propolis en dosette et spray bucal.

 

   En 2 jours le rhume était terminé, il a traîné un peu plus pour Ninou, l’homéopathie en est venue à bout. Pas de fièvre, pas de fatigue pour tous les deux. L’autotest n’a pas eu le temps d’être positif pour Ninou, il était négatif pour moi le 4ième jour.

   L’Azythromicine et l’Ivermectine sont restés dans le placard.

 

  À aucun moment nous avons pris du Paracétamol qui ralentit la production de Glutathion notre meilleur antioxydant pour lutter contre la maladie. Au contraire nous avons pris des gélules de N-Acétyl-Cystéine qui favorise sa production car il en le précurseur.

 

   Finalement cet épisode s’est révélé être un moment délicieux. Le fait d’être à l’isolement pendant 10 jours m’a fait annuler tous mes engagements, le stage et les cours de Yoga, la mairie et les activités du club de marche. Il y avait longtemps que je n’avais pas éprouvé cette douce sensation qui m’a ramené 65 ans en arrière quand maman me gardait à la maison pour cause de maladie. Ainsi « désœuvré » j’en ai profité pour vous écrire et bricoler tranquillement.

 

   Du fait de la maladie, mon passe sanitaire est maintenant à jour.

   Pour tout vous dire, j’en suis gêné. Je ne veux pas collaborer avec cette société qui veut nous soigner comme on soigne les poulets d’élevage industriel et qui masque ses enfants de 6 ans en voulant les vacciner alors que pour eux, le rapport bénéfice/risque est très défavorable.

 

   J’ai donc décidé que chaque fois que j’utiliserai le passe sanitaire pour mes loisirs, je verserai les 25 € que j’aurais dépensé pour un test antigénique dans une caisse de solidarité pour les soignants non vaccinés mis à pied sans aucune allocation chômage et sans raison sanitaire sérieuse.

 

   Je ne terminerai pas ce courrier sans vous parler d’une autre bonne nouvelle :

    Le professeur Raoult a reçu un blâme du conseil de l’ordre. Il peut le prendre comme une légion d’honneur quand on sait que beaucoup voulaient sa peau en le traitant de dangereux charlatan.

    Difficile de prouver cela quand on sait que plus de 17 000 malades du COVID ont été soignés à l’IHU. Grâce à une prise en charge précoce, la mortalité est 5 fois moins importante que la moyenne nationale et aucune personne en dessous de 50 ans est morte à l’IHU.

   Certains m’ont dit : « normal, il y a peu de lits de réa à l’IHU, ceux qui sont vraiment malades ne vont pas à l’IHU ». C’est vrai, mais si ces personnes vraiment malades étaient passées par l’IHU 10 jours plus tôt au lieu de rester chez elles avec du paracétamol, elles n’en seraient pas où elles en sont.

 

   La COVID est une maladie qui se soigne très tôt et certainement pas à coup de paracétamol.

   Les remèdes sont nombreux et très variés. Les milliers de médecins qui les ont utilisés très précocement n’ont pas envoyé (ou très rarement) leurs malades à l’hôpital.

 

                Mais chut...Ils n’ont pas le droit de le dire, l’ordre veille.

 

Sauf que depuis hier, certains ont commencé à parler.

 

Oui, plus de 300 médecins ont eu le courage de parler à l’occasion du DOCTOTHON pendant 24h.

 

Bien sûr vous ne pourrez pas les entendre sur France Inter mais vous les trouverez ici (Réf 1). Ils disposaient chacun de 3mm de temps de parole. Certains cachaient leurs visages, d’autre pas, ils étaient très heureux de pouvoir enfin s’exprimer. Pour ceux qui ne savent pas que la COVID se soigne, c’est très instructif et émouvant !

 

               CONCLUSION

 

   Plus ça va, plus je suis convaincu que cette crise n’a rien de sanitaire. Tout se passe comme si nos gouvernants avaient jeté de l’huile sur le feu en empêchant nos 100 000 médecins de soigner précocement, on démolissant l’Hôpital par la suppression de 5 700 lits en pleine pandémie et la mise à pied de 15 000 soignants sans la moindre justification sanitaire scientifiquement étayée!

 

   L’objectif n’est pas de guérir les gens mais de les vacciner. Vacciner à n’importe quel prix. On sait pourtant que le vaccin ne protège pas de la contamination, qu’un vacciné peut être autant contaminant qu’un non vacciné, que plus les pays sont vaccinés plus le virus circule (Réf 2) mais il faut vacciner tout le monde.

 

   Passe encore de vacciner les personnes à risque mais pourquoi vacciner les jeunes, les enfants, les personnes immunisées par la maladie. Cela n’a aucun sens, sauf pour ceux qui veulent à tout prix nous vacciner.

 

   Savez-vous qu’avant même que nous parlions de 3ieme dose en France, l’Union Européenne à commandé 10 doses par personne et pour 3 ans (de 2021 à 2023) ! (Réf 3)

 

   Pour ma part je refuse catégoriquement ce « vaccin », je tiens à me protéger de ses nombreux effets indésirables. Je n’ai pas envie de jouer à la « seringue russe ». Je souhaite également garder mon système immunitaire en pleine santé : le vaccin est une béquille et, c’est une des grandes lois du vivant : tout système assisté, s’atrophie.

 

   D’autre part je me demande bien pourquoi ils veulent vacciner toute la planète. Je suis même sûr que si le virus disparaissait ou devenait inoffensif (comme cela semble être le cas avec le variant Omicron), ils nous vaccineraient tous quand même 3 fois par an.

 

   Pour tout vous dire je n’ai aucune confiance dans la soupe qu’ils nous injecteront à la nième injection. On ne connaît même pas la composition de la soupe actuelle !

 

   J’accepte, maintenant de bon cœur, toutes les conséquences de ce choix. J’ai la chance d’être retraité, je peux facilement l’assumer. J’ai beaucoup de compassion pour ceux qui ont accepté cette injection contraints et forcés, car ils ne pouvaient pas faire autrement. J’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui l’ont refusée et se sont retrouvés sans travail et sans indemnités.

 

   Ils nous ont montré la voie. Je pense qu’un jour ou l’autre nous ne pourrons pas faire l’économie de dire NON à ce" vaccin" pour sauver notre peau.

 

   Je fais donc partie de ces sous-citoyens, de ces boucs émissaires (réf 4) que l’on n’hésite pas à charger de tous les maux. Le gouvernement a choisi délibérément de diviser pour régner.

 

   Je suis fier de faire partie de cette minorité aujourd’hui décriée. Je n’en veux à personne, pas même ceux qui me traitent de sectaire et de négationniste (oui cela m’est arrivé).

 

   Je me sens une âme de premier chrétien et de gardien de l’humanité.

   Je garde confiance car les systèmes totalitaires n'ont jamais perduré. En attendant ils ont un fort pouvoir de nuisance. Si un jour les choses tournent mal pour vous, vous pourrez compter sur moi, je serai là.

 

                                                                              Christian TORRELL

 

                                                                             le 12 décembre 2021

 

(Réf 1) Doctothon

https://www.doctothon.com/

 

(Réf 2) : contamination pays vaccinés/ pays non vaccinés

https://www.covid-factuel.fr/2021/11/17/covid-pays-plus-vaccines-versus-pays-moins-vaccines/

 

(Réf 3) :10 doses de vaccin en 3 ans pour le européen ( aller à la mm 5)

https://www.youtube.com/watch?v=CZkqrh517VM&t=869s

 

(Réf 4) : Boucs émissaires

https://www.covid-factuel.fr/2021/11/25/les-boucs-emissaires-de-la-covid/

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© gite de Marbois